Boxing

Monde: Floyd Mayweather « De l’argent à l’Afrique? Qu’est ce que l’Afrique a fait pour moi?» (video)

LAS VEGAS, NV, USA – Floyd «Money» Mayweather a avoué qu’il a un «bon cœur», mais qu’il ne se sent pas obligé de donner aux organismes de bienfaisance, particulièrement en Afrique.

«J’entend les gens dire« bien, il a eu tout cet argent, pourquoi n’en donne t-il pas à l’Afrique?» Commence Mayweather.

moneyyyy

 

« Qu’est ce que l’Afrique a fait pour moi? Qu’est-ce que l’Afrique a donné à mes enfants et à ma famille? Les choses fonctionnent de deux façons

Pour Flyod Mayweather, il est important qu’il puisse jouir de son argent comment il l’entend. Surtout pour venir en aider à lui-même et sa famille. Puis de rajouter, «Je ne me suis jamais impliqué dans la boxe en me disant:« Je vais me battre et de faire des centaines de millions de dollars et juste tout donner. « Si je suis l’argent hors du mess va dans le mauvais sens, je suis va passer sur moi-même. Je vais faire ce que je veux faire avec mon argent. Vous entendez des gens parler, «il devrait … faire un don à ceci ou faire un don à cela. ‘Non, je dois faire un don à Floyd Mayweather, un don à la famille de Floyd Mayweather. Parce que je sais de quoi il parle.

Après le combat de Floyd Mayweather contre Manny Pacquiao, Patrick Mbeko avait eu cette analyse concernant ce sportif qui a bizarrement rien de plus qu’un rôle de clown.

« C’est en observant toute la mobilisation qu’il y a eue autour du combat opposant l’Américain Floyd Mayweather au Philippin Manny Pacquiao, qu’on se rend bien compte de la puissance de l’industrie du divertissement américain. « Combat du siècle » ici, « combat du siècle » là-bas, alors qu’il s’agissait simplement d’un combat normal opposant deux bons boxeurs. Sans plus. De mon point de vue, on ne peut comparer ce combat à celui qui a opposé Mohamad Ali à Georges Foreman. En tout cas les moutons doivent s’apprêter à assister au prochain « combat du siècle »; c’est pour très bientôt.

Bref. Si les gens se mobilisaient de la même manière en temps de grandes tragédies, ce serait une bonne chose. Hélas! Le monde est devenu ce qu’il est. Je n’ai pas suivi ce combat mais je retiens une chose de tout ça : l’humanité, la grandeur d’âme et l’humilité du Philippin Manny Pacquiao. Quant à l’autre clown, qui, comme la plupart des célébrités noires aujourd’hui, fait l’affaire de l’industrie d’abrutissement massif états-unienne, on en reparlera… » écrit Patrick Mbeko.

Source/Oeil d’Afrique

moneyyyy

Photo/Archives

www.anmwe.com

 

Most Popular

To Top