FIFA

Il reste encore un cauchemar pour Messi sur la scène internationale

l’Argentine attend toujours son premier titre international depuis 1993. Son capitaine Lionel Messi, lui, comptabilise trois défaites en autant de finales avec l’Albiceleste. Une véritable malédiction.

Samedi soir contre le Chili, on pouvait donc légitimement penser que cette troisième finale avec la grande Albiceleste, la seule qui compte vraiment dans le cœur des Argentins, serait la bonne pour Messi. A l’Estadio Nacional de Santiago, face à des Chiliens survoltés qui le prenaient systématiquement à trois sur chaque touche de balle, il n’en fut rien. S’il a tenté d’exister par quelques fulgurances, comme lorsqu’il a parfaitement déposé un coup franc sur la tête d’Agüero seul à trois mètres du but (20e), Messi a, une nouvelle fois, échoué à faire triompher l’Argentine dans une finale. Deux Copa America et une Coupe du Monde perdues lors de l’ultime manche, cela commence à chiffrer : lorsqu’il s’est retrouvé en finale avec sa sélection, Messi a systématique perdu.

Son statut de meilleur joueur du monde, indiscutable, n’est ici pas remis en cause. Au Chili, Lionel Messi aura été, d’assez loin, le joueur le plus influent et le plus décisif de l’Albiceleste, en se retrouvant impliqué sur la grande majorité des buts marqués par son équipe durant la Copa America. Mais cette troisième finale perdue en autant de tentatives fait tâche sur le CV d’un joueur qui a plutôt l’habitude de les remporter en club. La prochaine échéance internationale, pour Messi, est prévue en 2018 pour le Mondial en Russie. Le capitaine de l’Albiceleste aura alors 31 ans et pourrait bien se voir offrir son ultime chance d’enrichir enfin son immense palmarès d’un titre avec sa sélection nationale… L’inverse serait un immense gâchis.

Image Source: ca2015.com

chile-argentina-messi

Most Popular

To Top