Football

Haiti: L’international Donald Guerrier entre le Football Pro et le Business

PORT-AU-PRINCE – Très adulé en Pologne, le talentueux ailier international de Wisla Cracovie nage entre le football pro et le buzniss. De passage en Haïti pour visiter sa famille et pour préparer la Gold Cup (7 au 26 juillet) avec les Grenadiers, le natif de Port-à-Piment, Wilde Donald Guerrier, né le 31 mars 1989 (26 ans) laisse entendre qu’il pourrait quitter son club actuel pour s’engager avec une équipe de la Bundesliga, car, trois clubs allemands s’intéressent à lui au même titre que l’équipe championne du Portugal, le Benfica.

Par ailleurs, il a fait savoir que sa ligne de vêtements « DG77 » est en vente dans quatre pays dont les USA. Revenons donc sur sa saison 2014/2015, son objectif en club et en sélection. Le petit Donald (1m75 pour 72 kilos) dévient grand.Donald Guerrier Il était juste flanqué de ses deux gardes du corps, l’international haïtien à bord de son véhicule flambant neuf, a rendu visite au Centre FIFA Goal (Croix-des-Bouquets), là est logé aussi la Fédération Haïtienne de Football avant de rébrousser chemin pour faire un petit tour dans la capitale haïtienne.

En effet, celui qui a fait ses débuts au Violette AC avant de s’exiler pour les Cayes afin de grossir l’effectif de l’America FC, est aujourd’hui, et ceci, sans crainte d’être démenti, un cadre, un pilier de l’équipe nationale comme il est au sein de Wisla Cracovie en Pologne.

Auteur d’une saison 2014/2015 ponctuée par des blessures, des buts splendides et trois fois « meilleur joueur » de la semaine en Ekstraklasa, Wilde Donald s’est dit satisfait. Cependant, il a fait savoir que : « Le meilleur est à venir. Pour avoir inscrit 4 buts en trois matches, je suis satisfait de ma saison », a déclaré celui qui a disputé 23 matches cette saison (14 titularisations, 9 entrés en jeu, 7 fois remplacé, 10 fois laissé sur le banc).

En somme, il (Wilde Donald Guerrier) a passé 1330 minutes sur le terrain, inscrivant 6 buts, tout en se faisant avertir à 7 reprises avant de se faire expulser une fois. Auréolé de cette saison satisfaisante, le Grenadier,Donald encore qui avait inscrit un but d’anthologie (un lobe de 30 mètres), est suivi par plusieurs équipes en Europe. « Trois clubs de la Bundesliga s’intéressent à moi. Je peux citer par exemple, Dortmund, Bayer Leverkusen et surtout Augsbourg.

Ce dernier a offert beacoup plus d’argent pour avoir mes services. Il incombe aux dirigeants de Wisla de poursuivre avec les pourparlers. Benfica (Portugal) est un autre club aussi qui veut m’engager. Je ne sais pas moi, je veux jouer au football, et cela, au plus haut niveau, mais, je sais aussi où je sors et où j’y veux aller », a relativisé l’ancien joueur du Violette AC. S’exprimant sur ses objectifs, il n’a pas mâché ses mots pour dire clairement ce qu’il espère et ce qu’il veut atteindre.

« Il n’est pas un secret pour personne, et comme tous joueurs de talents, je rêve de jouer la Ligue des Champions. Je veux gagner beaucoup plus d’argent. Pour y arriver, je sais aussi que je dois travailler encore plus dur. Certains clubs m’ont clairement dit qu’ils vont me suivre dans la Gold Cup. J’ose espérer jouer une superbe compétititon pour attirer ces équipes, et qui sait, j’aurais un meilleur contrat.

Ma clause libératoire est fixée à 2 millions d’Euros, et que je sache, l’un de ces clubs allemands est prêt à le payer », a expliqué Wilde Donald Guerrier avant d’évoquer sa ligne de vêtements : « DG 77 est disponible en Haïti aux Cayes, et dans trois pays pour l’instant : les USA, le Canada et la Pologne. Ce n’est pas encore la grande affluence, mais, ça peut aller ». Selon ses dires, il va intégrer l’équipe nationale le 22 juin afin de préparer la Gold Cup.

Fort de ses 5 buts en 21 capes, Wilde Donald Guerrier sera l’une des vedettes de l’équipe nationale qui doit affronter respectivement le Panama, les USA et le Honduras. Il tient à faire cette remarque au public haïtien. « Cessez de supporter les joueurs étrangers, car vous avez des vedettes aussi valables que Léo Messi, Cristiano ou Neymar.

L’Etat haïtien doit aussi impliquer dans le redressement du football. Il faut qu’on cesse de critiquer à tort ou à raison les joueurs. Au contraire, ils auront besoin de votre apport », a conclu l’unique buteur d’Haïti contre l’Espagne (1-2) en match amical, disputé le 8 juin 2013 à Fort Lauderdale.

Source/ASHAPS
Photo/Donald Guerrier
www.anmwe.com

5

Most Popular

To Top